Ecrivain des Monts du Lyonnais et du Forez

 

 

Musée Rémi Cuisinier à Haute-Rivoire (Rhône)

 

 

 

 

 

 

 

 

Historique du petit musée de Rémi Cuisinier

En 1998, Rémi Cuisinier apprend que la plus vieille maison du village de Haute-Rivoire, va être démolie pour faire un parking.

Il prend contact avec Paul Maridet son ancien instituteur, et avec Fernand Guillarme le Maire de Haute-Rivoire. Ils lui expliquent que cette maison appartient à un particulier du sud de la France et qu’elle est à vendre, depuis quelques années. Comme elle n’a ni eau ni électricité et qu’à l’intérieur les murs sont crasseux, personne n’en veut. C’est pour cela que la commune  met un droit de préemption sur cette maison. Cette maison datant de 1441 et qui est la plus vieille du village, Rémi Cuisinier veut la sauvegarder. Le conseil municipal se réunit et lève le droit de préemption. Le 2 novembre 1998, Rémi Cuisinier signe un compromis avec le vendeur, puis retire ses économies de la caisse d’épargne et achète cette maison le 3 mars 1999.

Pendant quelques années, il économise et en raclant les fonds de tiroirs, à partir de juillet 2002, jusqu’en mars 2003, il peut faire effectuer un branchement EDF et les travaux de rénovation, avec le respect de la réglementation en vigueur.

Ceci additionné, avec l’achat de la maison, lui aura coûté 40.000 €uros  (environ 260.000 F), et sans aucune subvention.

Rémi Cuisinier qui est né le 1er novembre 1941, a commencé à parcourir les puces et les brocantes, en 1957 (il avait 16 ans) et surtout le marché aux puces de la place Rivière au Tonkin à Villeurbanne. Tout ceci dans le but de sauvegarder tout ce patrimoine d’outils et d’ustensiles qui ont un rapport avec la terre nourricière et la vie ménagère.

L’acquisition de cette vieille maison a permis à Rémi Cuisinier d’en faire un petit musée qui a été ouvert au public, pour la première fois, pour la foire de Haute-Rivoire le samedi 26 avril 2003, où environ 300 personnes ont visité ce petit musée.

Au rez de chaussée, une pièce comme en 1903 a été reconstituée, et à l’étage c’est complètement différent car c’est le musée de la terre nourricière.

Ouvert sur rendez-vous, par groupe de 10 à 18 personnes en téléphonant au : 04.78.05.21.28 L’entrée est gratuite.

Nota : ce musée est situé rue des fesses fanées (toute une histoire !)

Le 2 décembre 2005, par rapport à ses livres et à son musée, Rémi Cuisinier a reçu la médaille du Tourisme de la République Française.

 

 

Musée de la terre nourricière

 

 

 

  Page suivante   Page précédente