Ecrivain des Monts du Lyonnais et du Forez

 

La Toinette: quoi de neuf en 1949 ?

 
Présentation
Amis lectrices et amis lecteurs, voici mon neuvième ouvrage. Vous constaterez qu’il est encore différent, tout comme les 8 précédents. Comme pour certains de mes ouvrages, afin de  conserver un caractère authentique, j’ai écrit comme les gens causent, alors je demande donc aux puristes de notre belle langue française de bien vouloir me pardonner.
Sans doute vous vous demandez pourquoi j’ai choisi cette année 1949. Et bien tout d’abord, et à mon humble avis, 4 ans après la guerre de 1939-1945, cette année-là a été un véritable tournant dans le monde entier. En France, il y a eu la plus grande sécheresse de tout le 20ième siècle (comparable à 2003 qui était au 21ième siècle). 

Je m’en souviens bien de cette année 1949 où il y avait encore des tickets de restriction, je me souviens bien de cette grande sécheresse calamiteuse dans nos campagnes. Comme nous étions les rares petits agriculteurs à être abonnés au journal Le Progrès que je lisais déjà en commençant toujours par découvrir la nouvelle aventure du professeur Nimbus. Je me rappelle bien de divers évènements, parfois locaux, comme l’incendie de la «Tioule» (Tuilerie de Sainte Foy l’Argentière) survenu dans la nuit du 15 au 16 novembre  de cette année 1949.

En écrivant ce livre, j’ai fait un exercice qui m’aurait paru impossible il y a trois ou quatre ans : me mettre dans la peau d’une femme. 

Ainsi, j’ai voulu à travers cet ouvrage faire ressortir que nous les hommes, nous avons dans notre inconscient un côté féminin (est ce que ça vient de notre mère ?) qui peut aller jusqu’à la féminité, et que les femmes, ont elles aussi un côté masculin (est-ce que ça vient de leur père ?) qui chez elles, peut aller jusqu’au virilisme (apparition de caractères masculins chez un sujet de sexe féminin). Personnellement je pense que l’homme et la femme sont très complémentaires, mais je reste très tolérant avec celles et ceux qui ne partagent pas mon point de vue. 

Dans ce livre, j’ai voulu aussi porter un regard sur la femme de 1949, en France et dans le monde. J’espère que la lecture de cet ouvrage, vous permettra de porter un regard général, sur ce qu’on n’a pas su ou pu conserver de cette époque, et aussi sur ce que nous avons réussi a éliminer, comme par exemple un certain nombre de tabous (même si on en traîne encore comme des vieilles gamelles !). 

Car je le répète : «Il faut connaître le passé, pour comprendre le présent et préparer l’avenir». 

Je vous souhaite une bonne lecture. 

Rémi Cuisinier écrivain  

 

Nota: ce livre est illustré de quelques photos du journal Le Progrès de Lyon de l'année 1949, et aussi , de magnifiques photos d'un des plus remarquables photographes de tout le 20 ième siècle: André Gamet 87 ans en 2006, et qui a fait partie de l'agence Rapho, avec Doisneau, Brassaï etc.. 

  Page suivante     Page Précédente